L’intelligence artificielle au service du géomarketing

Au mois de septembre 2018, SAD Marketing a signé un partenariat stratégique avec la start-up Praedic. Spécialisée dans l’intelligence artificielle au service du retail, elle peut enrichir l’analyse et la prédiction des études marketing.

Dans un monde où le nombre de données disponibles – notamment grâce aux smartphones et au mouvement Open Data – augmente de façon exponentielle, le potentiel d’analyse est immense. Dans ce contexte d’évolution permanente, nous pouvons nous poser la question de l’usage de l’intelligence artificielle au service du geomarketing.

Les fondements de l’intelligence artificielle (IA)

Le 02 octobre dernier, en préambule de l’édition 2018 du SIEC Evolution, Cédric VILLANI (mathématicien, député et auteur du rapport « Donner un sens à l’intelligence artificielle ») a fait un point sur l’évolution de l’intelligence artificielle et ses conséquences sur notre quotidien.

L’intelligence artificielle vise à imiter, via l’informatique, une forme d’intelligence dite réelle ou humaine. Si l’intelligence artificielle en tant que concept existe depuis le fameux test de Turing, dans les années 50, elle connait une véritable renaissance depuis quelques années. Deux phénomènes, intimement liés aux méthodes de création d’une IA expliquent ce regain de popularité. D’abord l’abondance de la Data : de sa création (90% des données qui existent aujourd’hui ont été créées ces 2 dernières années) à sa mise à disponibilité (OpenData) en passant par son accessibilité (APIs). Ensuite, la démocratisation de l’accès à des puissances de calculs qu’auparavant seuls des gouvernements ou des géants de l’industrie pouvaient financer. Cela est dû notamment aux solutions Cloud proposées par Amazon, Google ou encore Microsoft qui permettent à chacun d’expérimenter sur ces sujets sans avoir à réaliser de lourds investissements dans un « super calculateur ».   

Et c’est exactement ce dont a besoin l’intelligence artificielle pour apprendre vite et bien : beaucoup d’exemples (la data) et la capacité à traiter ces innombrables exemples (la puissance de calcul).  

Intelligence artificielle et géomarketing

 Le géomarketing, comme son nom l’indique, exploite la dimension spatiale pour évaluer et prédire le comportement des clients. Il a un impact dans toutes les étapes de vie d’un point de vente : où est le meilleur emplacement pour ouvrir ce dernier, d’où viennent mes clients, où dois-je distribuer mes prospectus, où faire des publicités ?  

Or l’énorme masse de Data créée aujourd’hui comporte elle aussi cette composante spatiale. D’une part car les utilisateurs ont une consommation mobile du web (l’usage d’internet se fait désormais davantage sur mobile que sur PC) et d’autre part avec l’IoT (objets connectés), de nombreux nouveaux appareils localisés créent des données.  

Quel avenir pour l’intelligence artificielle et le géomarketing ?

 Pour la création de nouveaux points de vente l’intelligence artificielle révolutionne les méthodes de prévisions : outre sa capacité à trouver des corrélations à la performance des magasins auxquelles aucun cerveau humain n’aurait pu penser, l’IA est aussi capable de tester ses déductions sur d’innombrables emplacements et ainsi devenir un formidable outil d’aide à la compréhension et d’aide à la décision.  

L’IA peut également être utilisée pour la prospection : on peut imaginer par exemple pour une enseigne d’équipement de jardinage d’apprendre à une IA à identifier sur une image aérienne ou satellite les différents espaces verts et à les segmenter (petits ou grands, entretenus ou non etc.) pour optimiser les itinéraires de prospection mais aussi le contenu proposé au prospect.  

Il est donc aujourd’hui indispensable de repenser le géomarketing grâce à l’intelligence artificielle à la fois pour renforcer les méthodes existantes, pour les applications. 

 Antoine Watrelot & Raphaëlle Dubus 


Abonnez vous à notre newsletter.